Yangon : il était autrefois une capitale…

Les photos

Mardi 15 mai : En route pour Yangon (Malo)

Ça y est, nous quittons la ville de Nyaungshwe et le lac Inle. Après avoir passé trois jours superbes sur les bords du lacs, nous mettons aujourd’hui le cap sur Yangon, la ville la plus importante de Birmanie (mais ce n’est plus la capitale> pour savoir pourquoi il faudra lire un peu plus bas les explications d’Yves). Bon on va se mettre d’accord : Rangoon ou Yangon ? En Français, on dirait Rangoon comme on dit aussi Birmanie plutôt que Myanmar. mais les autorités locales ont rebaptisé la ville Yangon, alors on va nous aussi l’appeler comme les Birmans. Ce sera donc Yangon pour nous

À cette heure là, le soleil levant commence à glisser au dessus des montagnes, ce qui donne de superbes couleurs. Nous avions bien profité du trajet d’une heure environ, pour admirer le superbe spectacle.
Arrivés à 9h à l’aéroport, nous avons ensuite patienté jusqu’à au décollage de l’avion, à 10 h. Nous sommes arrivés à Yangon, une heure et demie plus tard. Une fois sortis de l’aéroport, nous n’avons pas eu beaucoup de mal à trouver un taxi pour nous emmener à l’hôtel. Trois quarts d’heure plus tard, nous étions dans notre chambre, plutôt pas mal, qui possède même la vue sur la Paya Shwedagon (la plus grande pagode du pays, et l’une des plus grandes du monde.

IMG_0938

Après nous être reposés une petite heure dans la chambre, nous avons mis le cap sur un resto. Le ventre plein et après une petite pause à l’hôtel (à cause d’un petit problème de slip…. vous demanderez à Saïk ce qui s’est passé), nous sommes sortis acheter un nouveau sac à dos d’appoint pour maman, le sien étant cassé. Elle a dû dire adieu à son sac vert qui était greffé sur son dos depuis des années (les sportifs qui la cotoient au boulot en France, se souviennent forcément de ce sac. RIP )
Nous en avons trouvé un pas cher qui possède même la fonction « écouteurs intégrés ». Pour bien finir la journée, nous avons décidé de faire un tour à la paya Shwedagon, afin de profiter du coucher du soleil. Nous avons déambulé pendant une petite demi-heure de marche en passant par un raccourci déniché par maman… où nous avons observé l’envers du décor : cafards, rats, saleté et population souriante vivant au milieu de ce bazar.
Quel contraste en arrivant à la pagode. Que d’or, de scintillement et d’argent !!

IMG_9955
Cette pagode est vraiment énorme! Haute d’une centaine de mètres et d’un diamètre impressionnant, la Paya Shwedagon trône vraiment sur la ville de Rangoon. Nous avons passé deux heures autour de ce géant stupa doré, entièrement recouvert de feuille d’or, entre contemplation et méditation. La nuit étant tombée, nous avons quitté la pagode vers 19h30, et avons mis le cap sur l’hôtel tout en étant en quête d’un resto. Sur la route, nous sommes passés devant quelques cabanes, faites de bric et de broc, et dans lesquelles vivent des familles. Cette précarité contrastait une nouvelle fois encore avec la pagode d’or située juste à côté. Nous avons ensuite fait une pause dans un restaurant japonais.

IMG_0952

Mercredi 16 mai : Yangon colonial (Yves)

On doit vous faire une confidence : ce n’est qu’en préparant notre séjour au Myanmar que l’on s’est aperçu que Yangon, autrefois appelée Rangoon, n’était plus la capitale du pays depuis… 10 ans !!!! 

La nouvelle capitale s’appelle Naypyidaw, une espèce de ville fantôme, créée de toutes pièces par la junte au milieu de nulle part, dans le centre du pays.

La théorie la plus fréquente ici est que le Général Than Shwe, le chef de la junte birmane de 1992 à 2011 a déplacé la capitale sur les conseils de son astrologue. Ce dernier lui aurait prédit sa chute s’il ne changeait pas de capitale. Finalement, cela ne lui aura pas porté chance…

Autre signe de l’importance de l’astrologie ici. Dans les années 70, ce sont également les astrologues qui conseillèrent au dictateur Ne Win de changer le sens de la circulation afin d’éviter la propagation du communisme. Ce dernier passa du jour au lendemain de  la conduite à gauche (symbole du communisme) à la conduite à droite. Ce qui explique pourquoi, les Birmans roulent aujourd’hui à droite avec des véhicules toujours adaptés à la conduite à gauche. Autant vous dire qu’entreprendre une manœuvre pour doubler la voiture qui vous précède relève elle aussi bien souvent de l’astrologie… On s’en est rendu compte plus d’une fois depuis notre arrivée en Birmanie.

En attendant, bien qu’elle ne soit plus la capitale officielle, Yangon reste la plus grande ville du pays et son centre économique.

IMG_9967

« Une cité de sang, de rêves et d’or », écrivait l’écrivain chilien Pablo Neruda. C’est cette ville que nous nous sommes mis en tête de découvrir ce mercredi.

Après un temps d’école plutôt efficace, nous décidons de mettre le cap sur le centre historique en fin de matinée.

Nous avons déniché dans le Lonely Planet, une promenade de trois heures dans l’ancien centre colonial. La balade commence au pied de la Paya Sule, une pagode vieille de 2200 ans, cerclée d’une enceinte en béton n’ayant rien à envier à un stade de foot. Une mini-Bombonera en un peu plus petite, où la star n’est pas Diego Maradona mais Bouddha. À chacun ses idoles !

IMG_9983

Malgré la chaleur accablante à cette heure de la journée (il fait encore plus de 35 degrés), nous prenons beaucoup de plaisir à déambuler dans les rues surpeuplées de l’ancienne capitale. L’architecture monumentale témoigne de la prospérité du Rangoon colonial. Dans les années 1920, la ville était une escale majeure pour les vapeurs de la région, et accueillit des visiteurs de marque tel Rudyard Kipling, W. Somerset Maugham, Adlous Huxley ou HG Wells. Il y a un côté fascinant à se glisser dans les traces de ces grands écrivains. Le voyage a souvent constitué un formidable terreau pour ces écrivains aventuriers. En passant devant le Strand, le luxueux hôtel où ces derniers descendaient, on se prend même à rêver croiser l’un d’entre eux descendant de l’une des deux magnifiques Rolls Royce garées devant l’établissement. (PS : OK, j’arrête la fumette)

Même s’il y a plus de façades décrépies que d’immeubles en bon état, on sent cette ville a un tournant de son histoire. La fin de la dictature semble avoir ouvert le champ des possibles.

IMG_1007

À midi, nous nous arrêtons dans un petit boui-boui familial pour déjeuner. Il a une panne de courant dans le quartier et le restaurant est quasiment dans le noir à notre arrivée. Pas grave, de toute façon la carte est en birman et personne ne parle anglais. On se contente de dire no spicy et on croise les doigts. À l’arrivée, la fille de la patronne nous apporte cinq grands bols de soupe avec des noodles dedans. C’est excellent et pas cher du tout (moins de 4 euros le repas pour l’ensemble de la famille. Difficile de faire beaucoup mieux).

Après un crochet par les quartiers chinois et indien, nous finissons notre balade en milieu d’après-midi dans une maison de thé, un salon de thé à la sauce birmane. Il y en a à tous les coins de rue dans le centre de Yangon. Il est 15 h 30 et pourtant ce dernier est plein à ras bord. À croire que les gens ne travaillent jamais ici !!! En fait si, les gens bossent, mais à leur rythme. Ils ont un rapport au temps (et donc au travail) complètement différent de celui que nous avons en Europe. (Recommandation n°1 : ce serait bien de ne pas l’oublier et d’en conserver un petit quelque chose à notre retour au boulot en septembre prochain).

IMG_9993

Nous savourons notre thé au citron accompagné d’un gâteau à la noix de coco au coeur de cette assistance bourdonnante. Avec ses cheveux blonds, Saïk est au centre de toutes les intentions. On soupçonne même nos voisins d’avoir fait semblant de se prendre en photos pour pouvoir immortaliser en cachette le visage de notre « blond » sur leur portable…

Tout le monde en ayant plein les pattes, nous décidons de finir l’après-midi par un temps de détente à notre hôtel. Nous n’en ressortirons que pour aller dîner en début de soirée en compagnie de Dima et de Grace, un jeune couple russo-birman, qu’Estelle a rencontré la veille dans un couloir de l’hôtel. Dima, qui a 29 ans, se revendique comme voyageur professionnel (PS : le chanceux). Il s’est marié la semaine dernière avec Grace et les deux tourtereaux débutent tout juste leur voyage de noce. Nous passons une soirée sympa en leur compagnie. Les voyages sont décidément propices aux belles rencontres…

IMG_1040

Jeudi 17 mai : En train sur la circularline (Estelle)

Attention au départ ! Aujourd’hui nous prenons le train. 3 heures autour de Yangon dans le RER local : la circular line.

IMG_0006
Le train part à 13h10. Sur le quai avant d’embarquer, on est apostrophé par un Allemand d’une soixantaine d’années qui s’intéresse à notre voyage. Quand on lui parle de la Russie, il devient affable et nous explique de A à Z les rouages et le fonctionnement des trains en Russie – un pays qu’il visite chaque année. Ses explications sont intéressantes et ont vocation à dédramatiser le chapitre : organiser son périple dans le Transsibérien (>> il va falloir qu’on s’y colle bientôt). De bon augure tout ça… à l’heure où on hésite encore entre avion et train pour rallier Moscou depuis Irkoutsk à la fin du mois de juin.
Un coup de sifflet nous invite à monter à bord du train : on choisit le dernier wagon. Les locaux se précipitent en montant des deux côtés – côté quai et côté rails. On joue nous la prudence.

La première heure se passe, collés comme des sardines. On n’a pas le loisir d’apprécier le paysage, mais on vit totalement le moment au milieu des locaux.

IMG_0007
Petit à petit le train se vide, on peut s’asseoir et passer la tête par les fenêtres ouvertes pour capter des couleurs, des odeurs et des tranches de vie.
Ça sent bien souvent mauvais : les ordures s’entassent au bord des quais ou gisent dans les canaux. On atteint un marché sur le quai : une palette de couleurs vives nous émerveille.

IMG_0028
L’environnement est ensuite plus champêtre : des champs inondés sont l’objet de toute l’attention des paysans locaux. On ne saura pas ce qu’ils ramassent : de longues tiges… ?

IMG_0037
Merlin est soudain bien calme. Il se trémousse de manière anormale. Il nous presse de lui trouver des toilettes. Mission impossible… Il y en a pas dans le train.
On finit par sauter du train trois stations avant la fin de la boucle pour que Merlin puisse se soulager sous un pont…
Et on rentre en taxi à l’hôtel. On a passé un bon moment : un peu long, selon les enfants mais très intéressant de l’avis général pour ressentir la vraie vie des Birmans.

IMG_1056

A 18h, on tente une approche sur un roof top (un bar sur un toit) : les enfants sont un peu sceptiques. Ils se souviennent de l’épisode Sydney : on nous avait refoulés à l’entrée d’un roof top sous prétexte qu’on était pas assez classe !!!! Ici pas de souci : on nous accueille avec le sourire birman… et nous sommes reçus comme des VIP malgré nos tongs et nos bermudas. On nous offre la table avec la plus belle vue sur la pagode Schwedagon. On apprécie !!! Ils sont vraiment cools ces Birmans.

IMG_1083

IMG_6575

Vendredi 18 mai : Last day in Myanmar (Malo)

Nous nous sommes levés vers 9 h ce matin, pour la dernière fois à Yangon, mais aussi pour la dernière fois en Birmanie. Après avoir passé un peu plus de 15 jours dans ce superbe pays, nous le quittons aujourd’hui (avec un peu de mélancolie, tant nous avons apprécié de le visiter).
Après avoir bien profité du petit déjeuner de notre hôtel (l’hôtel Crystal Palace, que l’on vous recommande d’ailleurs si vous passez à Yangon : c’est d’un bon rapport qualité-prix et il est situé à deux pas de la Pagode Shwedagon), nous nous sommes mis à faire un peu d’école, jusqu’à midi, heure à laquelle nous devions libérer la chambre. Ah oui, quelque chose que je ne vous ai pas dit: notre avion ne décolle en fait que demain, à 1h30 du matin, mais bon… je vais pousser mon compte rendu jusque la.

Il fallait donc bien s’occuper de midi jusqu’à notre départ pour l’aéroport. Pour commencer l’après midi, nous avions prévu de visiter le musée national du Myanmar, un musée sur l’histoire du pays. Nous avions lu sur internet, que l’entrée coutait 5000ks (ou un truc comme ça, je ne me rappelle plus exactement). Malgré cela, en arrivant, nous n’avons pas eu à payer. Explication: le 18 mai est la journée internationale des musées, l’entrée dans certains musées du monde est donc gratuite, ce qui est le cas ici.

IMG_1107
Pendant les deux heures de visite, nous avons pu voir différents objets de la culture birmane qui venaient, pour certains des lieux que nous avions visité précédemment comme Mandalay ou Bagan. Nous sommes sortis du musée à 2h30, affamés.
Nous avons donc mis le cap sur une pizzeria que nous avions repéré. Le ventre plein, nous nous sommes dirigés vers le Strand Hotel, le plus prestigieux des palaces de Rangoon (2 RollsRoyce sont stationnées devant toute la journée). Il a accueilli quelques clients prestigieux depuis sa création, comme Kipling ou même Georges Orwell.

IMG_1111
Pour être honnête avec vous, j’avais peur que l’on se fasse recaler. Avec notre style de touristes en tatanes et en shorts, on s’était déjà fait refouler à l’entrée d’un roof-top à Sydney. Mais, nous sommes passés, et avons pu profiter d’un petit thé dans le salon de thé de l’hôtel. C’était tout de même un peu génant…
Un thé à 4 US Dollars plus tard et nous étions de retour auprès du centre de Yangon et de son parc. De là, nous avons trouvé un taxi, qui nous a ramené à l’hôtel chercher nos sacs. Et nous avons commandé un autre taxi pour l’aéroport. Étant arrivés 5 heures avant le décollage, nous avons donc attendu longtemps, très longtemps mais nous avons finalement fini par enregistrer nos bagages, après avoir un peu plus polluer nos artères avec un KFC ( rappelez-vous de la pizza du midi 😦
Après avoir attendu à nouveau un petite heure, nous avons, enfin, embarqué pour Hong-kong, où nous avons une escale de prévue avant d’arriver à Pékin.

 

Les photos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s