… aux USA

Mardi 22 août : Dernier jour à San Francisco (Estelle) – photos de Sans Francisco

IMG_7525.JPG

Nous laissons ce matin notre chambre dans le quartier Castro et partons pour une nuit chez Fabien, un ami d’Anso rencontré vendredi dernier,dans le quartier de Mission. Notre transit devait se faire hyper vite grâce à Uber… sauf que c’était sans comper sur un bug entre Uber et nous. Une bonne heure et un peu de tension plus tard, nous optons finalement pour un trajet en bus. Les petits râlent, il nous faut marcher 800m… pour gravir une colline, récupérer un bus et arriver chez Fabien vers 12h30.
A 13h, on retrouve Klervi, une collègue d’Yves installée à SF pour un déjeuner mexicain à deux pas de notre home du jour. C’est drôlesse retrouver des amis à l’autre bout du monde.
Au retour du déjeuner, Yves réussit à nous réserver un vol pour rejoindre Lima au Pérou ( Yes… pour le moment tempéré car nous n’avons reçu aucune confirmation et n’avons aucun numéro de réservation… à suivre).
Ces péripéties logistiques nous accaparent pas mal de temps et d’énergie.
Nous partons vers 16h explorer le quartier à pied. Celui-ci est bien plus mixé que le Castro où nous étions. Traditionnellement habités par les latinos, il est extrêmement coloré et c’est une balade dans un musée à ciel ouvert que de partir explorer les fresques. Les enfants trouvent un parc : une pause jeu s’impose naturellement. Un peu plus loin, leur regard est attiré par un super terrain de foot synthétique. Merlin propose d’y disputer le championnat américain qui n’a encore pas eu lieu. Ses frères hésitent car on avait envisagé d’aller assister à une partie de baseball des Giants. Choix cornélien. .. L’amour du ballon rond l’emporte finalement et à l’heure où je boucle ce compte-rendu, le championnat bat son plein. J’apprécie pour ma part le calme et la tranquillité de mon court moment de solitude.
Le réveil est prévu aux aurores demain matin : direction Quito via Miami. Demain soir, nous serons en Equateur.

Lundi 21 août : San Francisco – Fisherman’s wharf et un peu de shopping (Malo)

IMG_1103.JPG

Cette journée s’annonçait plus calme après la balade à velo de la veille. Dans la matinée nous avons fait de l’école (et oui…on n’est pas parti un an en vacances non plus).
Après cette parenthèse, nous avons pris le tram vers fisherman’s wharf, un « port » qui est en fait une attraction touristique avec des magasins de souvenirs et des lions de mer. Nous avons donc mangé un fish & chips là-bas et avons observé les éléphants de mer se battre, très bruyamment. Merlin a adoré et serait resté des heures devant le spectacle.
Nous en avons profité pour acheter des slips et des tee-shirts, nous n’étions pas assez équipés pour partir en Equateur. En rentrant dans notre Airbnb, Saïk a monté sa vidéo sur le Golden Gate et nous nous sommes reposés avant de ressortir pour manger dans la soirée. Nous sommes retournés dans la cafétéria grecque testée le premier soir : et devinez quoi, on a pu voir le résumé de la dernière journée de Ligue 1. C’est vraiment un resto top !
En soirée, Yves réussit à réserver nos billets pour les Galapagos (yes) mais c’est pas fini…

Dimanche 20 août : San Francisco > Sausalito via le Golden Bridge (Estelle)

IMG_7435

Nous sommes un peu déconnectés du calendrier et oublions la succession des jours de la semaine.
Aujourd’hui c’est dimanche et ce sera, pour nous, une journée à vélo direction Sausalito via le Golden Gate Bridge. Le pont se mérite, on l’aperçoit au loin dès le début du sentier qui longe la mer mais il nous faut bien une dizaine de kilomètres avant de rejoindre le majestueux pont rouge. Il guide notre avancée, Saïk exerce sa dextérité : il réussit à lâcher complètement son guidon et s’imagine franchissant  triomphalement des lignes d’arrivée très régulièrement jusqu’au pied du pont.
En cette journée dominicale ensoleillée, la piste cyclable revêt un peu de allure d’autouroute.
Après une jolie bosse, nous débouchons sur le Golden Gate, un des emblèmes des USA comme le dit Aik’s dans sa vidéo. La vue est splendide. Mais l’endroit n’incite pas à la contemplation : la voie réservée aux cyclistes est tres chargée et assez étroite… et le bruit assourdissant du trafic routier combiné au vent de travers qui nous fouette le visage…. autant d’éléments qui nous encouragent à vite rejoindre l’autre rive.
Nous atteignons Sausalito vers 15 h. Nous avons fin, et n’avons pas prévu de pique-nique pensant trouver sur place de quoi nous restaurer. Les petits restos ne sont pas nombreux et sont tous pris d’assaut. On file à pied, guidés par un Malo affamé acheter tomates, chips, salamis et bananes au market du coin.
Il est 16:30, et la file d’attente pour le retour en ferry est longue. C’est dimanche, et Sausalito doit être le lieu d’escapade aimé par les citadins. On fait preuve de patience et  après une heure d’attente, on finit par monter dans le ferry qui nous ramène à SF.
Il est 19h quand nous rentrons dans le quartier de Castro et les enfants nous rappellent qu’après le frugal déjeuner du midi, ils ont bien mérité un bon resto : ce sera cuisine Thaï  pour ce soir.
Yves occupe sa soirée à essayer pour le 2e soir consécutif de nous réserver des billets d’avion pour Les Galapagos…

Samedi 19 août : Sans Francisco (Yves) > photos de Sans Francisco

IMG_1044
Nous débutons notre journée par une balade dans Chinatown. Le Chinatown de San Francisco est la plus grande communauté chinoise hors d’Asie. C’est également le plus ancien quartier chinois d’Amérique du Nord.
Les garçons qui gardaient un souvenir mitigé du Chinatown de Vancouver se laissent vite emporter cette fois ça par la magie des lieux. À peine passé la Dragon Gate qui symbolise la porte d’entrée du Chinatown nous avons l’impression d’avoir changé de pays. Cela crie. Cela parle chinois. Cela crache par terre. Le tout rythmé par les musiques des joueurs de rue et les effluves des restaurants chinois.
Il y a comme un côté enivrant à traverser ce quartier qu’adorait arpenter l’écrivain Jack Kerouac.
Ce dernier a d’ailleurs une allée à son nom tout au bout de Chinatown. Située à deux pas de la librairie City light, le temple de la beat génération, cette dernière est un peu glauque, il faut bien l’avouer malgré la plaque commémorative installée au milieu du chemin, mettant en avant un extrait de Sur la route. « The air was soft, the stars so fine, the promise of every cobbled alley so fine… »
Pour Kerouac, le voyage constituait l’instrument idéal pour donner un véritable sens aux choses. Ado, j’ai dévoré tous ses livres et je me demande parfois si cela ne m’a pas renforcé dans la conviction de prendre la route un jour.
San Francisco n’a pas été fondé par des bourgeois mais par des marins, des chercheurs d’or, des ouvriers du chemin de fer, des manœuvres et des diseuses de bonne aventure, et c’est sans doute pour cela que l’on se sent aussi bien dans cette ville.
Il y flotte comme un esprit de liberté. D’insouciance et de légèreté aussi.
Après un crochet par la Coit tower qui nous offre un beau panorama sur la baie et sur le Golden bridge, nous poursuivons notre après-midi en déambulant sur le port avant de regagner notre quartier en trolleybus en fin de journée.
Alors que nous approchons de chez nous, Merlin nous annonce que nous sommes poursuivis par un naturiste. Nous lui disons d’arrêter de dire n’importe quoi avant de nous apercevoir qu’il y a effectivement derrière nous, un homme entièrement nu qui marche dans la rue. Entièrement nu ? Enfin pas tout à fait. Il porte quand même un chapeau et un minuscule étui pénien doré.
Un héros de Kerouac à la recherche de la « beat generation » sans doute…
Vendredi 18 août : 1er jour à San Francisco (Yves)
IMG_7343
Pour notre première journée à SF, mais aussi la dernière de notre périple américain avec Anne-So, nous prenons le parti de nous laisser guider par nos envies.
Après avoir avalé 4700 km en quinze jours, nous aspirons à vivre une journée un peu plus cool. Car tout le monde est un peu fatigué.,
Nous retrouvons Anne-So vers 11h30 dans le quartier du Castro où se trouve notre Airbnb.
Après une petite heure de marche, les estomacs de nos gars crient déjà famine et nous nous arrêtons déjeuner dans un restaurant syrien non loin d’Alamo square.
Ce Park se trouve juste devant les fameuses Painted ladies, un ensemble de superbes maisons victoriennes peintes de plusieurs couleurs dans le but de rehausser leurs détails architecturaux.
Un veritable régal pour les yeux d’autant que ces painted ladies ont pour toile de fond les buildings du centre ville, ce qui crée un contraste stupéfiant.
La pelouse du square invitant autant à la sieste qu’à la contemplation, nous restons un bon moment devant les fameuses ladies avant de reprendre notre déambulation dans les rues de San Francisco.
Les quinze derniers jours n’ayant guère été propices aux envolées culinaires, nous nous arrêtons tous d’un même élan devant un glacier pour le moins insolite.
Ce dernier qui se présente comme 100 % bio travaille la crème seulement une fois la commande passée. Avant de la glacer au nitrogène !
La fumée s’échappant des machines battant la glace donne un côté futuriste et énigmatique à la préparation. Mais nous nous laissons quand même tenter et n’avons pas à le regretter. Non seulement, les glaces sont délicieuses. Mais les cornets sont également à tomber par terre. On n’avait pas mangé une glace aussi bonne depuis bien longtemps. Après une délibération acharnée, le jury des Gourm Trotters décide finalement de lui attribuer la note de 8,5 sur 10. Nous n’étions plus montés aussi haut depuis notre passage chez Earnest à Vancouver !!!!
Requinqués par ce ravitaillement savoureux, nous reprenons de plus belle notre découverte de la ville.
Nous filons notamment jusqu’à Lombard Street, l’une des rues les plus sinueuses et des plus célèbres du monde avec ses huit épingles à cheveux et son cadre verdoyant.
C’est pour adoucir le pourcentage initial de la rue qui était de 27 % que ces épingles à cheveux ont été rajoutées transformant Lombard Street en véritable attraction touristique. Aujourd’hui, la pente ne fait « plus que » 16 %, et on se dit avec Malo que cela ferait une belle arrivée pour une course de vélo.
Un peu plus loin, nous découvrons notre premier cable car, ces tramways tractés par des câbles, symboles à eux seuls de San Francisco.
Ces tramways ne disposant pas de marche arrière, les conducteurs sont en effet obligés de sauter du vehicule en bout de ligne, d’attraper le châssis et de le faire pivoter sur une plateforme en bois. Un véritable spectacle.
Toutefois, vu la queue se pressant devant le prochain tramway nous décidons de laisser passer notre tour pour rejoindre en bus l’appartement de Fabien, l’un des amis d’Anne-So qui vit à San Francisco et qui nous attend pour le dîner.
Nous profitons à fond de cette dernière soirée en compagnie d’Anne-So et de Fabien avant de claquer une dernière biz à Anne-So et de remettre le cap en Uber sur notre appart. Après un super périple à six dans l’Ouest américain, nous revoilà de nouveau plus qu’à cinq…
Jeudi 17 août : En route pour San Francisco (Malo) 
IMG_7319.JPG
Après toute une épopée en voiture à l’aventure dans l’ouest des US, nous devons rendre notre voiture dans la soirée à San Francisco. Nous avons pris notre petit déj chez Stéphane avant de prendre la route pour San Francisco (5 bonnes heures depuis Santa Barbara). Pour le midi, nous nous sommes arrêtés manger des burgers dans un restaurant In n Out (une chaîne qu’Anso nous recommandait depuis 2 semaines). En arrivant à San Francisco, nous avons laissé notre voiture à l’aéroport et avons pris le métro jusqu’à la ville où nous avons marché vers notre nouveau Airbnb situé dans le quartier Castro. Nous avons ensuite mangé une moussaka dans un resto grec et sommes rentrés nous coucher.

Le chiffre du jour : 4742 km  parcourus en 15 jours

Mercredi 16 août : Venice Beach – Santa Monica et Santa Barbara (Malo puis Estelle) > photos de Los Angeles
IMG_7298
Ça fait déjà un mois….. Et oui, ça fait déjà un mois qu’on est parti.
Nous nous sommes réveillés vers 9h et avons pris un petit dej dans notre chambre dl’hôtel (céréales & yaourt, une habitude).
Venice beach et Santa Monica en perspective, nous avons pris la route pour le bord de mer dans le trafic très dense de Los Angeles. Nous avons visité les canaux artificiels de Venice et nous sommes baignés à la plage. On a même loué une planche de surf pour moi.
C’était cool de faire du surf sur le Pacifique!
Nous avons ensuite pique-niqué sur la plage et sommes partis vers Santa Monica en passant devant les terrains de muscu et de baskets sur la plage.
À Santa Monica, nous sommes allés dans la fête foraine mythique sur le Pier et avons pu voir le restaurant du film Forest Gump, le restaurant de crevettes qu’il a ouvert en l’honneur de son ami. Après cette balade, nous avons mis le cap sur Santa Barbara et la maison de Stéphane un ami/collègue de papa.
Une fois arrivés à Santa Barbara, avec beaucoup de retard (nous nous sommes fait piéger par le trafic à Los Angeles) nous avons fait des courses et avons vécu un moment de cinéma. Une course-poursuite suivie d’une arrestation en direct dans le supermarché.  Malo, resté sur le parking, a vu débouler bruyamment 7 voitures de police comme dans un bon film américain. Saik qui soulageait une envie pressante derrière un bosquet a eu peur pour sa peau. Merlin, présent dans le magasin, a été impressionné par les sommations des policiers et surtout par les pistolets pointés sur le jeune délinquant.
Après cette aventure et les courses faites, nous sommes arrivés chez Stéphane, Alexandra, Tristan et Candice avec quand même une heure et demie de retard. Mais bon la plancha était de sortie et nous avons quand même eu le temps de  partager une soirée super sympa avec la famille Cugnier. Les enfants étaient heureux de trouver des petits Français en Californie et ont pu partager des moments de complicité avec Candice et Tristan.
Mardi 15 août : Hollywood et Los Angeles City center (Anso)
IMG_7218
Ce matin, on s’est réveillés sans réveil, et tout le monde semblait heureux de prendre son temps.
Après un petit-déjeuner dans notre grande chambre située dans un hôtel qui ressemblait à celui de Melrose Place (on est à Hollywood après tout, donc les références culturelles sont locales), on décolle vers 11h pour aller découvrir le centre de Los Angeles.
Les distances et le trafic étant démesurés, on décide de laisser la voiture à l’hôtel et de prendre les transports en commun. On a tous été surpris de voir à quel point le métro était vide… (cela explique un peu mieux les si nombreux bouchons sur la route).
On arrive donc sur Hollywood Boulevard et son fameux Walk of Fame, avec toutes les étoiles des stars au sol. On a -vainement- cherché une star Française, mais les Gourm’ Trotters se sont contentés de photographier les empreintes de leur -très très lointain- cousin: Sylvester Stallone, et de celles de Harry Potter. Et preuve que le monde est petit: Yves a même croisé un collègue de boulot sur le boulevard.
Après un pique nique avalé avec peine -difficile de trouver du pain correct dont on ne se lasse pas…- sur un parking (alors que, 5 min plus loin, il y avait un banc plutôt sympa), on repart prendre le métro direction Downtown LA. Petite pause dans un park du quartier en plein changement « South Park » pour inaugurer le nouveau jeu de cartes Trump acheté le matin: idéal pour jouer au Trouduc! On part ensuite voir le Staples Center, salle de sports des Lakers et autres équipes de sports de LA (hockey…)
En rentrant à l’appart, les garçons partent faire la revanche de water polo dans la piscine.
Après un diner et quelques parties de cartes, on se couche.
Lundi 14 août : En route pour Los Angeles (Estelle)
IMG_0966.JPG
Les enfants commencent la journée par un bain dans la piscine de l’hôtel à Vegas. On n’a pas trop de temps mais on ne peut leur refuser une plongée parmi les requins.
Nous rechargeons les sacs dans la voiture et direction : Los Angeles. Nous n’avions pas prévu d’explorer la cité des Anges dans un premier temps. Nous nous sommes finalement ravisés en cours de semaine. Ça nous allonge un peu mais notre chauffeur était demandeur et notre star de ciné en herbe aussi.
Les enfants s’accommodent bien de la voiture. Ils prennent goût à la lecture (merci Laura 😉 Saik s’est replongé dans Harry Potter) et apprécient de plonger leur regard dans le spectacle qui défile à la fenêtre.
Quelle joie d’arriver à l’hôtel à Studio City et de découvrir la piscine au milieu de la cour de l’hôtel.
Les petits Gourm’trotters ont terminé la journée comme ils l’avaient commencée… par un bain.
Dimanche 13 août : Grand Canyon et Vegas – le retour ( Estelle)
IMG_0947IMG_7116
Nous quittons notre « maison » – comme aime à l’appeler Saïk- que nous occupons depuis deux jours. Un petit chalet de montagne dans le calme de la verte et fraîche station de ski de Flagstaff.
Nous voilà presque américains car nous avons adopté les oeufs brouillés, le bacon grillé et les pancakes au petit déjeuner.
Direction Grand Canyon après 1h45 de route. Nous décidons de nous lancer dans un petit trail de 4 km. Et whoua ! Nous restons scotchés dès les premiers mètres par la majesté des lieux. Grand canyon porte bien son nom ! Des lignes de crêtes et des thalwegs – à faire pâlir les meilleurs cartographes (je crois que je vais pouvoir organiser mes prochaines formations de lecture de carte dans le secteur !) . Les enfants sont interpellés par le côté immense des lieux. L’orage finit par gronder et nous montons dans un bus pour pousser notre découverte un peu plus loin . Les grands que nous sommes sont un peu frustrés de ne pas explorer cette 2e partie du Trail (11km ) à pied.
À 14h, les petits estomacs nous rappellent à l’ordre. Nous pique-niquons à la sortie du parc et mettons le cap vers l’hôtel du soir : le Golden nugget , dans le vieux Las Vegas. Cinq heures annoncées par le GPS, nous y passerons finalement six, la faute à un bouchon sur la Interstate – l’autoroute locale, en plein milieu de nulle part.
Le trafic est hyper dense et chargé de gros camions, pas de repos dominical pour les trucks drivers.
C’est donc soulagés que nous apercevons à 40 km devant,  Vegas, la ville en plein désert, scintillée de 1000 feux.
Une salade, tirée du fond de notre glacière et un bout de pain français de 3 jours nous remettent d’aplomb avant de descendre dans la fournaise de Fermont street – rue fourmillante , couverte d’un dôme lumineux et donc climatisée qui nous plonge dans une cour des miracles. Yves y trouve Elvis en  concert, un nacked cow-boy au physique de barrique, des danseuses topless sur les comptoirs et beaucoup d’autres choses de mauvais goût… C’est Trash, c’est Vegas . Malo préfère lever les yeux et s’imagine et sur la tyrolienne filant sur 300 m sous le dôme scintillant.
Merlin n’y voit plus rien, on rentre au lit. Il est 23h, les petits yeux sont ouverts depuis 6 heures ce matin.
Samedi 12 août : Repos à Flagstaff (Malo)
IMG_0920.JPG
Nous nous étions dit que cette journée allait être plus calme après la visite de Monument Valley et avant celle du Grand Canyon et ce fût le cas. En vérité, la journée a tourné autour d’un match de basket affrontant Saïk et papa et Merlin et moi. Toute le journée nous avons parlé de ce match que nous allions disputer en fin d’après-midi.
Nous nous sommes donc levés vers 10 heures et sommes allés visiter un parc national, le Walnut Canyon (un canyon où les indiens avaient construit des maisons troglodytes dans la roche dans les années 1000-1100). Après cette visite, nous sommes allés laver notre linge dans une laverie et avons mangé un sandwich vegan dans un bar de hipsters. Après le repas, nous sommes rentrés et avons disputé ce fameux match de basket (malgré une partie très accrochée, Merlin et moi l’avons emporté 40-32).
Saïk était très fâché mais il a fait retomber la pression en terminant avec papa sa vidéo sur sa première semaine aux USA.
On s’est tous retrouvé ensuite pour manger dans la chambre d’Anne-So.
Au menu de la semoule avec des tomates et des crevettes congelées et du saumon en boite. C’était vraiment pas terrible comme souvent depuis notre arrivée aux USA 😉
Malo, au moment de débarrasser la table du repas du soir dans la chambre :  » Qui a l’aspirateur dans son sac ?! « 
Vendredi 11 août : Monument Valley (Yves et Malo) 
IMG_0876.JPG
Autant le dire tout de suite, nous avons très mal dormi à Page. L’hôtel où nous logions n’était vraiment pas terrible. La clim ne fonctionnait pas et il faisait une chaleur accablante dans la chambre. Et un « bonheur » ne venant jamais seul, Merlin a passé sa nuit à tourner dans tous les sens dans le lit que nous partagions tous les trois avec Estelle.
Autant dire qu’il n’a pas été compliqué de lever le camp lorsque le réveil a sonné à 6 h du matin.
Initialement nous avions prévu de faire un crochet jusqu’à Antelope Canyon mais nous avons finalement mis la cap directement sur Monument Valley. Même si Antelope Canyon nous faisait très envie, l’idée reste de profiter à fond de ce voyage plutôt que de cocher des cases de façon frénétique sur une to do list. Nous avons donc pris la route vers la Monument Valley, lieu mythique de l’ouest américain. C’était assez fabuleux de visiter ce parc, appartenant aux indiens Navajos,  tellement nous nous sentions dans les décors des Westerns. À certains endroits on aurait cru voir Lucky luke sortir de derrière un rocher. Après cette visite nous sommes repartis vers notre hôtel suivant à Flagstaff. Pendant les deux heures et demi de route, maman a même pris le volant (une première depuis le début du road trip). Nous avons mangé des tortillas devant nos petits chalets. On a dû se dépêcher car Merlin avait peur qu’un ours ne vienne nous manger….

Jeudi 10 août : Lac Powell, Glen Canyon Dam et Horseshoe Bend (Anso)

Après avoir dormi tous ensemble dans la même chambre (il n’y a pas de petites économies quand on vit sur un budget tour du monde), on a pris le petit-déjeuner dans « notre jardin » comme disait Sasa, c’est-à-dire sur la terrasse de notre chambre d’hôtel, qui donnait sur le golf.
On a ensuite mis le cap vers le lac Powell, en faisant une halte à Kanab pour acheter de quoi déjeuner. Pas évident de diversifier les repas quand on n’a qu’une glacière à disposition : on retourne vite dans les sandwiches/chips.
En fin de matinée, on arrive au Lac Powell. Petite pose photo pour marquer le passage de l’état d’Arizona à celui de l’Utah, l’occasion aussi de changer d’heure: on passe de 11h50 à 10h50, puis on fait un stop au Glen Canyon Dam: cela nous permet d’en apprendre un peu plus sur la construction de ce barrage qui a notamment permis de réguler l’utilisation de l’eau dans 5 états différents (Utah, Arizona, Nevada, Nouveau Mexique et Californie).
Après un pique nique au bord du lac, on est tous contents d’aller piquer une tête dans le lac: non seulement ça rafraîchit, mais surtout, c’est extraordinaire de pouvoir se baigner dans un décor pareil, entouré de rochers majestueux striés de couleurs différentes.
On part ensuite observer le Horseshoebend, un canyon creusé par le fleuve Colorado et qui a la forme d’un fer à cheval, avant d’aller poser nos affaires au motel.
Après une petite session écriture de cartes postales, on va dîner dans une ancienne station service, reconvertie en barbecue typique du Texas. On mange donc nos pork ribs avec des épis de maïs, au son du groupe de cowboys qui joue de la musique country.
Et après quelques parties de cartes, on se couche rapidement car demain, le réveil est programmé pour 6h…

Les photos du jour

Mercredi 9 août : Zion Park (Malo)
IMG_0800
Après une journée de folie à Vegas, nous avons quitté la ville, et même l’état du Nevada aujourd’hui. Nous nous sommes levés à 10 h, avons mangé notre petit dej dans notre chambre d’hôtel et avons pris la voiture pour Mount Carmel où nous dormions le soir. Nous nous sommes arrêtés manger à St George (pas de Montaigu) où nous avons trouvé une supérette qui vendait des fruits et des légumes: une première depuis notre arrivée aux USA. Nous avons donc mangé à St George et nous avons repris la route pour le Zion park, un autre parc national assez différent des autres que nous avions visités jusque-là avec ses paysages de montagnes rouges, ses tunnels et ses canyons.
Après avoir visité ce parc, nous avons repris la route pour notre hôtel qui possédait une piscine. En arrivant nous nous sommes donc baignés pendant au moins une bonne heure et avons mangé un poulet rôti, acheté plus tôt dans la journée à St George, en regardant les golfeurs du golf situé juste à côté de l’hôtel.    

 Merlin :  Il fait tellement chaud que même Doudouchat il transpire

Les photos du jour

Mardi 8 août : Las Vegas

« What happens in Vegas, stays in Vegas »

Les photos du jour, quand même 🙂 

Lundi 7 août : Death Valley (2e acte) et Las Vegas (Yves)
IMG_6711Nous garderons un excellent souvenir de notre nuit à Beatty. Après la journée harassante d’hier sur la route, l’Atomic Inn, le petit motel où nous avions posé nos sacs pour la nuit était vraiment sympa. Les enfants ont même trouvé un autocollant de Jacques Chirac collé sur l’un des nombreux petits bonhommes verts entourant notre motel. Et oui, nous sommes entrés dans le Nevada et ici les chercheurs d’extra-terrestres continuent  à être légion. Au petit déjeuner, Malo nous fait même un cours sur la base 51, cette fameuse base de l’armée américaine située à quelques kilomètres de là et au sein de laquelle, à en croire plusieurs théories conspirationnistes (sic) les militaires américains auraient établi le contact avec les extraterrestres. Cela impressionne ses petits frères. Nous cela nous fait bien rigoler. En tout cas, les seuls petits hommes verts que nous avons croisé à Betty étaient en carton, ce qui ne nous empêche pas de vous recommander vivement l’atomic Inn si vous décidiez un jour de visiter la Death Valley. Sans prétention, propre et pas cher, ce motel a tout pour plaire aux terriens dans l’attente d’une éventuelle invasion extra-terrestre.

Après le petit déjeuner, nous mettons le cap sur le village fantôme de Rhyolite, situé à quelques milles au sud de Beatty. Fondé en 1904 pendant la ruée vers l’or, ce village à abrité près de 10 000 habitants en 1907 avant d’être déserté lorsque les mines ont commencé à se tarir. Aujourd’hui, il ne reste plus que quelques ruines impressionnantes et une maison intégralement construites en bouteilles de verre, magnifiées par la présence à quelques hectomètres de là d’une exposition de fantômes de l’artiste Albert Szukalski. On y trouve également un banc en mosaïque. Un peu comme si l’âme de Gaudi était venu se promener ici au pied de ces montagnes arides aux porte de la vallée de la mort.
C’est d’ailleurs là que nous allons. Après avoir disserté au petit déjeuner sur les UFO mais aussi la possibilité de rejoindre directement Las Vegas, nous décidons finalement de reprendre l’histoire où elle s’est arrêtée hier en remettant le cap sur la Death valley. Nous nous offrons une première escale à Zabrisikie Point où nous découvrons de superbes dunes érodées, puis nous prolongeons notre périple jusqu’à Badwater, le point le plus bas d’Amérique du Nord situé 85 m sous le niveau de la mer. Ce que Merlin a du mal à comprendre. Comment peut-on se trouver à 85 m sous le niveau de la mer sans avoir de la mer au dessus de nous ?  Malo a beau lui faire un dessin, on sent Merlin sceptique par nos explications…
À Badwater, le thermomètre de la voiture affiche 47 degrés et nous ne restons qu’un petit quart d’heure à marcher sur le lac salé avant de remonter dans notre voiture climatisée. J’ai une pensée pour les traileurs qui participent chaque année en juillet sous 50 degrés à la course éponyme reliant le site au Mont Whitney après un périple de 230 km dans la vallée de la mort. Je ne sais pas comment ils font. Cela doit être une course de fous !!!
En début d’après-midi, nous mettons le cap sur Las Vegas où Anne-So nous a réservé deux chambres au Circus Circus. Nous avons conscience que la ville n’est pas forcément adaptée aux enfants et du coup nous avons choisi un hôtel comportant une piscine et un parc d’attraction. Le tout pour une cinquantaine de dollars la nuit. Car à Vegas, ce n’est pas l’hébergement qui coûte cher, c’est tout ce qu’on y fait autour !!!!
Notre première balade sur le strip par 40 degrés alors que la nuit est déjà tombée et notre traversée de l’hôtel Venetian et sa reconstitution de Venise achèvent de nous convaincre. Nous sommes là dans un vrai Disneyland pour adultes construit au milieu du désert. « You don’t come to Vegas to be an adult » est-il écrit sur la clé de notre chambre.

À notre retour à notre hôtel peu avant minuit, nous nous demandons ce que penserons les visiteurs de cette ville abandonnée dans 200 ans…

Les photos du jour

Dimanche 6 août : Death Valley -1er acte (Estelle)
36393525836_9b08a505f5_zRéveil à 7h ce matin (difficile pour les enfants qui se lèvent cependant sans trop broncher). Petit déjeuner rapide dans la chambre avec un pot de yaourt et des céréales. Et c’est parti pour 3 h de voiture vers la Death Valley. En chemin, on s’arrête acheter de l’eau (beaucoup d’eau) et un petit pique-nique (encore du pain et du fromage > ras le bol des sandwiches).

Encore une fois, ce voyage en voiture nous offre des paysages extrêmement changeants et insolites. La végétation se raréfie et le thermomètre monte : de 15° sur notre lieu de départ à Mammoth Lakes, on devrait dépasser les 40° degrés en nous approchant de  notre destination. La route s’élève, les moteurs chauffent. Notre driver Yves est précautionneux et délicat avec notre voiture. Il a lu pas mal d’infos  sur la faculté des voitures à tomber en panne…
Après 1h30 de routes sinueuses à la périphérie du parc, on est arrêté comme les 15 voitures qui nous précédent par un nuage de fumée noire. Un bus est en feu. On assiste à distance à la crémation entière du véhicule. Une seule voiture de rangers est sur place pour sécuriser les lieux. Les enfants ne comprennent pas que les pompiers ne soient pas là ! Ils finissent par arriver mais au moins une heure après le début de l’incendie. Il ne reste quasiment rien du bus.  On n’accède pas au milieu de Death Valley comme ça !
L’attente commence a être longue pour les enfants, d’autant qu’il fait très chaud…. Heureusement qu’il y a un peu d’air. On nous informe que la route ne sera pas ouverte avant « a long time – many hours ». Nous n’avons d’autre solution que de faire demi-tour et de chercher une nouvelle route !
Demi-tour d’une heure et trente minutes … suivi du détour de 4 h pour rejoindre le Nevada en contournant le parc par le Nord et rejoindre Beatty et notre motel du soir. Ce fut long mais comme nous ont dit les enfants :

« c’est pas grave, on a du temps, on voyage sur un an ! »

On commençait à apercevoir le drapeau d’arrivée sur le GPS quand en levant le nez, on a également distingué les gyrophares bleus et rouges des secours. Nouvel arrêt de 15 minutes cette fois-ci pour laisser un hélicoptère évacuer une personne souffrante.
Nous avons posé nos sacs à Beatty pour la nuit – à l’Atomic Inn – un motel très bien qui a développé la thématique des extra-terrestres > la zone 51 est proche ( on n’en sait pas beaucoup plus sur cette zone car le WIFI est très mauvais ce soir)… Merlin n’est pas très rassuré.
On voudrait faire des courses et varier nos repas, mais le Supermarket digne de ce nom est à 100 miles ( > soit 180 km). On se rabat sur le dinner du coin qui nous propose des… sandwiches ou des pizzas ! On choisit les pizzas – mais on commence également à en avoir assez ( pas Malo ni Merlin;)

Les photos du jour et des trois jours précédents

Samedi 5 août : La Sierra et Mammoth Lakes (Malo)
36270827202_f1e183e0fd_z

La nuit s’est bien mieux passée cette fois-ci. On était sans doute très fatigués de notre excursion dans le parc Yosemite et nous nous sommes endormis directement après nous être couchés. Cette journée s’annonçait bien car nous quittions notre camping un peu pourri. Nous avons quand même pris un petit dej au camping avant de prendre la route.  Jusqu’à Mammoth Lakes, où se trouvait notre Motel pour la soirée, nous avons pu admirer les paysages montagneux de la Californie et monter des cols de 9000 pieds d’altitude (3000m). Ça me donnait envie de les monter en velo. Une fois arrivés à l’hôtel, nous nous sommes rendus compte que ce dernier possédait une piscine chauffée. Malgré la pluie nous n’avons pas pu résister à nous jeter dedans. Après la baignade  et un tour pour découvrir un geyser non loin de l’hôtel, nous avons mangé une salade sur nos lits dans notre chambre en regardant du football américain à la télé. Enfin, nous nous sommes couchés dans des lits bien plus confortables que les matelas gonflables du camping, en rêvant de la vallée de la mort que nous allions explorer le lendemain.

Saïk: « L’écureuil il est pas propre, il mange avec ses mains…. »

Vendredi 4 août : Parc du Yosemite (Malo)

 

Nous avons mal dormi, très mal dormi dans les tentes. Entre le ballon d’eau chaude et le quad qui se baladait dans le camping nous n’avons quasiment pas fermé l’œil. Nous avons quand même pris la voiture de bonne heure pour le Yosemite. Nous avons mangé des céréales dans la voiture et nous nous sommes garés dans le parc. Entre les arbres, les falaises et les chutes d’eau nous en avons pris plein la vue, j’ai vraiment adoré tous ces paysages inédits, on ne voit pas ça tous les jours!
Après avoir visité les endroits les plus emblématiques ( les Yosemite falls, El Capitan>une falaise quasiment impossible à gravir que Papa rêvait de voir depuis qu’il avait écrit un article sur deux alpinistes qui l’avaient gravie à mains nues], le half dôme, glacier point) nous sommes rentrés (quand même 2 heures de route jusqu’à Coulterville où nous logions) et avons mangé des pizzas dans une pizzeria pas terrible (mais les pizzas étaient bonnes). Nous sommes rentrés et nous nous sommes couchés dans nos tentes, comme la veille en espérant que la nuit se passerait un peu mieux.

Saïk: « Pourquoi on appelle les Niçois les Angevins?

Jeudi 3 Août : De San Francisco, cap à l’est vers le Yosemite (Saik) 
35603944584_09298847cc_z

 

Pour commencer la journée  nous avons retrouvé Anso (ma Marraine et la sœur de maman) qui était aussi partie en tour du monde.
Puis nous sommes partis en voiture 🚗 de San Francisco jusqu’à Coulterville (3h). Papa a été un bon conducteur de notre voiture de location.
Puis nous nous sommes posés à notre camping (Coulterville c’est presque un village fantôme, on est au pays des cowboys). Après un petit tour dans le village où nos avons découvert une voiture extraordinaire, nous nous sommes baignés dans un somptueux lac ( très bonne température ).  Et en plus il n’y avait personne : nous avions le lac pour nous. Nous nous sommes lavés dans le lac puis il y a eu un un orage donc nous sommes partis faire les courses  pour faire un  barbecue le soir.  C’était  super sympa.

Une réflexion sur “… aux USA

  1. marc lambrechts dit :

    What a trip, John! Nous les terriens de Vendée, on a 20 degrés et léger crachin, comme d’hab, quoi! Pour vous, super voyage à distance dans la grand Ouest américain, génial, on vous envie, sauf la chaleur!!!

    See you soon!

    Les Lambrechts

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s