A Bali, c’est le paradis avec la Family

Les photos

Samedi 24 février : 1er stop à Kuta pour retrouver la famille (Merlin et Martin)

Aujourd’hui on s’est réveillés à 8 h, c’est tôt mais c’est à cause du décalage horaire avec l’Australie (-3 heures). Nous, les Gourm’trotters, nous nous sommes promenés dans les rues de Kuta. On a essayé une fish pédicure : des petits poissons nous mangent les peaux mortes sur les pieds. C’était bizarre mais très rigolo.
On est ensuite allés à la plage mais sans nous baigner. Nous n’avons fait que passer car nous avions des leçons à faire > les dernières avant quinze jours de vacances (chouette !).
Nous sommes ensuite allés à la piscine de l’hôtel pour occuper notre temps.
On a fait une pancarte pour aller accueillir les cousins à l’aéroport international de Denpasar.
On a mangé un hotdog, on a attendu 30 minutes le taxi… lui aussi nous attendait mais par l’autre entrée de l’hôtel…
On s’est excusés et on a filé à l’aéroport. On a encore attendu une heure les couz’ et Grand-mére. J’étais super content de revoir mes cousins.

IMG_5162
Nous sommes partis en voiture ( un minibus pour nous dix)… pour rejoindre Amed. Il y avait beaucoup de circulation et de nombreux bouchons. C’était long. Nous sommes arrivés dans un bel hôtel avec deux piscines. On était fatigués mais on a apprécié de dîner tous ensemble… Les cousins Gourm’totters ont pu ouvrir leurs cadeaux : des toupies Bayblade.

Dimanche 25 février : Première journée à Amed avec les cousins ! (Malo)

C’est un peu chamboulés par le décalage horaire que nous nous sommes levés, à 7 heures du matin… Il faisait déjà très chaud et lourd, nous avons donc sauté dans la piscine immédiatement. Après ce bon rafraîchissement, nous avons pris le petit déjeuner dans le restaurant de l’hôtel. Le ventre plein, nous nous préparions à sortir nous balader dans le village quand la pluie a commencé à tomber.
Nous sommes actuellement en saison touristique creuse à Bali, mais aussi en saison des pluies.

3P+achJUSlKXGaInF9Q
La pluie a continué à tomber jusqu’à 14 heures, ce qui nous a laissé le temps de manger avant de sortir, cette fois-ci pour de bon, nous balader. Nous sommes allés jusqu’à un site de snorkeling où nous avons réservé des masques et des palmes pour le lendemain. La pluie était tellement forte que des torrents coupaient la route, on a même été obligés de les traverser pour rentrer à l’hôtel. Nous avons profité une nouvelle fois de la piscine , nous avons mangé et nous nous sommes couchés avec la perspective de l’anniversaire de Papa le lendemain.

Lundi 26 février : Plongée et birthday time (Yves)

Il faut bien l’avouer : il y a des endroits moins sympa que Bali pour se réveiller le jour de son anniversaire.
S’endormir bercé par le chant des vagues et se réveiller les pieds dans l’eau (tiède !), entouré de toute sa famille, il n’y a que dans les rêves que l’on voit ça ! Ou alors dans la pub pour le Loto.
Et pourtant, tout ceci est bien vrai. La magie de la vie et du voyage réunis…
Ma journée débute pas une inoubliable virée en scooter sur les routes de l’île. La veille au soir, j’avais évoqué avec l’un des serveurs de notre hôtel mon envie de célébrer mon anniversaire avec un gâteau digne de ce nom. « Je connais la personne qu’il vous faut », m’avait-il répondu. Et c’est comme cela que je me suis retrouvé, dès potron minet, cheveux au vent, assis sur le porte bagage de son scooter.
À chaque village, je guette la boulangerie devant laquelle nous allons nous arrêter. Mais après 20 minutes de route, ce n’est pas devant une boulangerie, mais au milieu des poules, dans l’arrière court d’une maison que mon pilote coupe le moteur de son scooter…
Une femme édentée sort de la maison avec deux plats en inox (un petit et un grand) à la main. Elle ne parle pas un mot d’anglais, mais je comprends vite que ces derniers sont censés symboliser la taille de mon futur gâteau d’anniversaire. J’opte pour le grand. Elle m’avance son tarif (bougies compris !). J’ai un peu l’impression de signer un chèque en (chocolat !) blanc. Mais comme mon serveur m’affirme que je ne serai pas déçu, on finit par se taper dans la main.
IMG_5190À mon retour à l’hôtel, tout la famille est déjà dans les starting-blocks. Les enfants piaffent d’impatience. Nous avons en effet prévu de passer la matinée à Jemeluk Beach, un spot de snorkeling réputé à Bali, situé à une trentaine de minutes de marche de notre hôtel.
Il y a un temple englouti à une centaine de mètres du rivage et ce dernier est accessible directement depuis la plage en quelques coups de palmes. Et comme quelques dizaines de poissons multicolores ont décidé de s’inviter à la fête, il n’en fallait pas plus pour occuper notre matinée.
Il est plus de 12 h 30 lorsque nous quittons Jemeluk Beach. Comme la veille, de gros nuages noirs sont en train de gribouiller le grand ciel bleu du matin. Mais malgré l’arrivée des premières gouttes, nous résistons à l’appel des dizaines de restaurateurs qui nous hèlent sur le chemin du retour pour marcher jusqu’à un petit resto les pieds dans l’eau que nous avions repéré en nous baladant la veille.
En nous voyant débarquer à dix, le patron a les yeux qui pétillent. Lui qui n’avait pas vu un client  de toute la pause déjeuner se retrouve d’un seul coup avec son restaurant quasi complet. On comment passer du zéro pointé au 10/10 d’un coup de baguette magique. Ou plutôt d’un coup de baguette de Gourm Trotters.
Depuis l’arrivée des cousins à Bali nous adorons ces instants passés à dix autour de la table. Cela fait huit mois que l’on ne s’est pas vu et, même si nous nous appelons régulièrement via WhatsApp, on a l’impression d’avoir 100 000 histoires à se raconter.
« Et alors, la mort de Johnny, racontez-nous ? »
« Et vous, La Nouvelle-Zélande, c’était comment ? »
« Et quelles sont les dernières news au Stade Rennais ? »
Et bla-bla-bla. Et bla-bla-bla…
Nous nous sentons tellement bien ensemble que chaque repas est une fête et nous ne voyons pas le temps passer. Du coup, l’après-midi est déjà bien entamé lorsque nous reprenons le chemin de notre hôtel. La séance de snorkeling ayant fatigué tout le monde, nous prolongeons cette dernière en nous offrant un petit programme à la carte. Massage balinais pour les femmes. Lecture pour les gars (les cousins ont apporté plein de magazines en français dans leurs valises, c’est cool !) Et piscine pour les enfants (qui, eux, ne semblent jamais fatigués !). Bref, un vrai anniversaire de rêve. Et devinez quoi ? Le gâteau au chocolat était vraiment excellent !!!! Même lorsque le compteur affiche une année de plus, il est parfois des caps plus faciles à franchir que d’autres…

qgf+3VOyReeM7TW3yDwh6A

Mardi 27 février : En route pour Gili et trouvaille miraculeuse (Saïk)

Après avoir pris un sacré p’tit déj, nous nous sommes préparés à quitter Amed. Heureusement que les sacs étaient prêts car nous avons eu très peu de temps car la navette était à l’heure.
Au bout de dix minutes de route nous voilà au port. Des employés prennent nos sacs et nous, nous allons nous enregistrer. Bien sûr enregistrer un groupe de 10 c’est long ! Puis nous entrons dans le bateau et c’est parti pour 55 minutes de trajet.
Après cette traversée sur une mer d’huile, nous arrivons sur Gili Trawagan. Nous déposons nos sac à l’hôtel avant de partir manger. Nous avons mangé des fajitas au poulet avant de marcher vers un spot de snorkeling. La plage était totalement exposée au soleil donc les adultes ont pris un café pour avoir le droit de profiter de chaises longues et de parasols. Dans l’eau, les poissons étaient effectivement au rendez-vous donc nous avons nagé pendant quelques heures … Quand tout à coup, Malo qui nageait cria :
« Une tortue !  « 

+k0dowSNS3e4h+XOrkIlYg
Alors tout le monde a pris son masque et a fonçé. Moi je n’arrivai pas à mettre mon masque… j’avais donc un peu de retard pour foncer dans l’eau. Quand je me suis retrouvé à 10 gros mètres de la tortue,  j’ai vu une gopro au fond de l’eau. Je n’ai pas hésité, j’ai plongé pour la chercher. Une fois à la surface,  j’ai crié Ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiissssss et les autres ont vu mon trésor. Quelle chance.
Du coup j’ai pu filmer la tortue. J’ai ensuite sorti ma super trouvaille en la cachant sous mon lycra. Puis nous avons pris un coca avant de rentrer et de faire un plouf dans la piscine super chaude et de manger un barbecue au bord de l’eau.

Mercredi 28 février : Journée plongée au large des îles Gili (Laura)

Salut, c’est Laura. Je suis la cousine des Gourm trotters.
Nous nous sommes réveillés vers 8h30. Nous nous sommes habillés puis nous sommes partis au petit-déjeuner. Il y avait des pancakes, des jus, des assiettes de fruits frais… Nous nous sommes ensuite préparés, mis nos maillot de bain, de le crème solaire… Puis nous avons marché jusqu’au port pour prendre un bateau. Nous avons loué des masques, des tubas et des palmes. Nous sommes montés dans le bateau et le monsieur nous a distribués des gilets de sauvetage.

DCIM100GOPRO
Nous sommes partis jusqu’à un endroit (au large de Gili Trawangan) en plein milieu de la mer. Nous avons sauté du bateau puis nous avons vu des tortues. Après avoir vu des tortues (grandes et petites), nous sommes remontés dans le bateau puis nous sommes partis dans un autre endroit de plongée (au large de Gili Meno) où il avait des statues. Nous avons sauté comme la dernière fois. C’était super beau.
Les poissons de toutes les couleurs dansaient autour des statues. Puis nous sommes remontés encore une fois dans le bateau pour aller plonger au large de Gili Air. C’était magnifique. Le petit problème était que les organisateurs de la sortie donnaient des « TUC » aux poissons pour qu’ils viennent… Pas très écolo tout ça mais c’était cool car tous les poissons venaient vers moi et on pouvait les toucher.
Une fois remontés dans le bateau, nous avons été manger dans un restaurant les pieds dans l’eau. J’ai mangé des nouilles qui étaient vraiment très épicées. J’avais le feu dans ma bouche. Puis nous sommes repartis dans le bateau jusqu’à Gili Trawangan. Sur le chemin, nous avons mangé une glace offerte par Grand-mère.
Nous sommes partis à la plage. Nous avons nagé, bu des boissons fraîches. Puis nous sommes rentrés à l’hôtel et nous avons sauté dans la piscine. Nous nous sommes ensuite douchés puis nous sommes partis au marché. Nous avons mangé des brochettes avec du riz et des légumes. Nous sommes rentrés à l’hôtel et nous nous sommes couchés bien fatigués.

Jeudi 1er mars: En route pour Ubud (Malo)

Retour sur l’île de Bali. Ça y est notre passage sur les îles Gili est terminé. Pendant ces deux jours nous avons bien profité du cadre paradisiaque de ces dernières. Entre les belles plages et les animaux marins, on en a pris plein la vue.
Notre bateau pour la ville de Padang Bai étant programmé pour 10h30. Nous nous sommes pressés : à peine le petit déjeuner terminé, nous avons mis le cap sur le port.
Le bateau est finalement arrivé avec une grosse demi-heure de retard. Nous sommes arrivés 2 h plus tard à Bali, après avoir fait deux escales sur les îles de Gili Air et de Lombok.
VOt8n7uGR4uv885wo1bXpwTout juste sortis du bateau, nous avons pris une voiture pour la ville d’Ubud, la capitale culturelle de Bali où vit encore le roi. Nous avons mangé un repas frugal composé de chips et de fruits secs puis sommes partis pour deux heures de voyage supplémentaire. Puis nous sommes arrivés à notre hôtel, où plutôt à nos villas. Nous avions deux villas gigantesques, avec une piscine au milieu. Grand- Mère était impressionnée (pour une fois qu’elle ne faisait pas de critique :). Autant vous dire que nous avons passé la fin de journée dans l’eau. Bien fatigués par le voyage et la baignade, nous sommes allés manger au resto de l’hôtel avant de nous coucher dans nos chambres gigantesques, à deux pas des rizières.

Vendredi 2 mars : Pas de crémation mais beaucoup de singes (Céline et Laura)

Nous nous sommes réveillés dans notre villa magnifique. Nous avons mangé notre petit déjeuner composé de fruits, fromage blanc et de céréales. Nous avons ensuite pris le taxi jusqu’au centre-ville d’Ubud, la capitale culturelle de Bali. Nous avons repéré, dans le guide prêté par la famille Robinault, qu’il y avait une «Monkey Forest» à visiter. Nous sommes alors partis dans cette direction mais sur le chemin nous sommes tombés sur un mouvement de foule, on a vu des personnalités importantes du pays. On s’est alors rappelé qu’un monsieur de l’hôtel nous avait dit qu’il y avait une importante crémation à midi. Une crémation, c’est une cérémonie qui consiste à brûler les personnes mortes pour faire de la place dans les cimetières et que leurs esprits montent dans le ciel.
Mais comme la cérémonie n’était qu’à midi et qu’il n’était que 10h, le monsieur de l’hôtel nous avait dit que ça se terminait tard dans la nuit, on s’est dit qu’on allait d’abord dans la forêt des singes.
À l’entrée, on s’est assis pendant que papa (François) achetait les tickets. Nous avons bu de l’eau et tout à coup, un singe est monté sur moi (Laura) ! Il a essayé de voler ma casquette que je tenais dans ma main. Du coup, je l’ai donnée à grand-mère. Mais le singe n’est pas parti, il a volé mes lunettes qui étaient dans mes cheveux ! Yves l’a poursuivi, le singe a eu peur et a laissé les lunettes par terre ! Quelques instants plus tard, un autre singe est venu sur Yves et lui a volé sa bouteille d’eau, qui était encore à moitié pleine ! Le singe l’a ouverte avec ses mains et a mis l’eau par terre et il est venu lécher le sol pour boire.
IYzpeq02SAuszxR2KKqLmg
On a visité la monkey forest, une forêt sacrée avec des macaques en liberté. Nous n’étions pas vraiment très rassurés… Puis, on a vu des gens avec des singes sur eux, ça nous a donnés envie de le faire même si je l’avais déjà fait avant contre mon gré. On a alors demandé à un monsieur du parc mais la nourriture était payante. On a un peu hésité car tout le monde n’était pas motivé mais on s’est quand même décidé. Finalement, tout le monde l’a fait même grand-mère sauf Martin qui était un peu peureux. Nous avons fait une photo avec tout le monde, le singe était sur Céline, le singe lui a même mis des bouts de banane sur son T-shirt.
Puis, nous avons poursuivi notre balade dans la ville et dans les rizières. J’en avais un peu marre car il faisait très chaud. Les parents avaient dit qu’il était l’heure de manger mais on était au milieu des rizières paumées au milieu de nulle part. Du coup, on a continué notre randonnée, heureusement qu’Yves et Estelle ont acheté un paquet de chips.
Enfin, on a trouvé un restaurant un peu perdu. Il n’y avait personne mais comme on avait très faim, on s’est arrêté. On a commandé des plats et c’était cool car il y avait une baie vitrée, on pouvait regarder les cuisiniers préparer le repas. J’avais commandé des fishs and chips comme mes cousins, c’était très bon.
Bien rassasiés, nous avons continué notre randonnée jusqu’au centre d’Ubud. Et là, à notre grande surprise, il n’y avait plus personne… On a demandé à plusieurs personnes si la crémation était finie et ils nous ont tous répondu : OUI… On était dégoûtés, le monsieur de l’hôtel nous avait mentis. Mais en même temps, on aurait dû s’en douter car à 10h, les personnes importantes étaient déjà arrivées. Nous avons essayé de visiter des monuments mais il n’y avait pas grand chose à visiter à part une mare de fleurs de lotus. Tout à coup, une pluie folle nous est tombée dessus. On s’est abrités sous le hall du starbucks coffee sauf Yves qui avait disparu ! On a attendu que la pluie se termine mais elle ne finissait jamais… Du coup, on a décidé d’appeler le taxi. Un groupe est parti chercher à manger, l’autre chercher Yves, qui s’était abrité quelques mètres plus loin dans la cabane d’un vendeur de rue. Finalement, on a commandé des pizzas. Nous sommes rentrés à l’hôtel et les enfants et les papas sont allés dans la super piscine et les mamans et grand-mère sont allés se faire masser. Nous avons pris notre douche et mangé nos pizzas. Nous avons ensuite joué au peroudo (jeu de société), Yves et Estelle ont gagné et nous sommes allés nous coucher.

Samedi 3 mars : repos à Ubud (Estelle)

IMG_0195On décide ce matin de lever le pied et de nous accorder un peu de bon temps : profitons de nos superbes villas et de leur bel environnement.
François et Malo commencent leur journée par une sortie trail dans les rizières : ils reviennent dégoulinants mais émerveillés de cette échappée au milieu des rizières.
Les petits passent la matinée dans la piscine : les cousins pourtant bien protégés attraperont de jolies coups de soleil au cours de cette matinée aquatique.
Pendant ce temps, on en profite pour caler la suite du voyage sur Java : Yves et Céline jonglent avec une wifi en maintenance pour assurer les prochaines réservations. La matinée se passe ainsi tranquillement pour les kids, et avec une pointe d’abattement pour les plus grands qui ont le sentiment d’avoir perdu leur temps à essayer sans succès de booker 10 billets d’avion.
On déjeune avec un reste de pizza, une boite de pâté Hénaff et 10 pâtes de fruits. C’est frugal…
On rejoint le centre ville d’Ubud en début d’après-midi : on commence par manger une glace (merci Grand-Mère, notre financeuse pendant ce séjour). Nous honorons le même glacier que la veille – Gelato – (8,5 au glaciomètre).
Nous envisageons ensuite de nous offrir une déambulation dans les rues commerçantes d’Ubud. On n’ira pas très loin, on fait un stop dans une agence de voyage… qui Eureka réussit à nous acheter les fameux billets d’avion (Surabaya – Yogyakarta) qui nous ont tant énervés ce matin. Sauf qu’on y passe beaucoup de temps…
Quand on en sort, il est l’heure d’aller dîner… car ensuite nous avons booké un spectacle de danse balinaise.
Nous assistons à une prestation de qualité qui rassemble plus de 70 choristes envoutants et une trentaine d’acteurs-danseurs aux costumes richement ornés.. Le spectacle d’une cinquantaine de minutes se termine par la danse du feu. Un Balinais marche littéralement sur des braises rougeoyantes d’écorces de noix de coco. C’est dingue ! Les enfants poseront avec le maître du feu… et ses pieds noirs après sa prestation.

IWIF6rtyRxiaDE9B6rFJ2A

Les photos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s