Palawan, étape one > Sabang et Port Barton

Les photos

Lundi 19 mars :  En route pour l’île de Palawan  (Estelle)

Le réveil sonne à 5h30 ce matin. Nous avons un vol intérieur pour rejoindre Puetro Princessa sur l’île de Palawan à 9h.
Une formalité… on se voit déjà dans le prochain hôtel à Sabang. Dans trois heures… dans la géante piscine ou sur la plage en contre-bas.
Finalement on attendra un peu : notre vol à 2h30 de retard.

Les enfants tournent en rond et s’énervent… L’attente risque de nous sembler longue.
Ils acceptent finalement une séance d’école sur les banquettes de la salle d’embarquement. Une première ! Et c’est gagné, voilà du temps occupé à bon escient.

L’attente passe vite. Le vol aussi d’ailleurs : 1h05… Merlin aura même le privilège de visiter le cockpit et de s’asseoir à la place du commandant de bord.

Il nous faut maintenant trouver le moyen de rejoindre Sabang à 2h30 de route de Puerto Princessa la ville tout au sud de l’île où nous venons d’atterrir.
Yves avait établi un contact hier avec une agence recommandée par une autre famille de voyageurs : Very Family Trip.  On avait eu un devis mais n’avions rien acté.

Nous sommes attendus à notre sortie de l’aéroport et nous faisons affaire avec Lexxus. On prend la route et atteignons Sabang un peu après 15h.
On pose nos sacs dans un hôtel grande classe (profitons en … demain on change de standing)

La journée se termine entre piscine, apéro et buffet sur la plage.

Au cours de notre attente du matin, Yves a eu le temps d’éplucher de son côté les possibilités d’hôtel pour les 10 jours à venir. Et oh, malleur … tout semble fully booked aux Philippines. Il nous dégote avec beaucoup de patience des lits pour les dix jours à venir sur Palawan… Bien lui en a pris… car à partir de là, on entre dans un long tunnel sans wifi.

Mardi 20 : Découverte de l’underground  de Sabang (Saïk)

C’est le printemps.
Ce jour là, nous avons pris le petit déjeuner au bord de la plage. Un vrai festin bien garni de pain, œufs  et NUTELLA !!!!!  Et plein d’autres bons trucs qui font du bien après 8 mois de voyage .

IMG_5471.JPG

Nous rejoignons ensuite notre guide car la veille les parents avaient réservé un tour en bateau dans une grotte souterraine.
Cette grotte est une rivière où tu navigues pour pouvoir la visiter. Ça a vraiment l’air bien même que l’UNESCO la classe dans les 7 merveilles du monde naturel.
Une fois que le guide nous a expliqué ce que nous allions voir, nous avons mis le cap vers le port. Nous avons attendus 10-15 minutes pour que le bateau n°11 vienne nous chercher.
Le voyage était nul nul nul car le bateau avait un moteur style années 1960, il faisait un boucan pas possible. Même qu’à la fin du voyage je n’entendais plus d’une oreille.
Puis notre guide nous a donné des audioguides et nous a fait monter dans une barque pour débuter la visite.

La grotte était magnifique. Il y avait des milliers de poteaux de pierre. L’audioguide expliquait qu’il ne fallait pas mettre les mains dans l’eau car les pythons et les varans pouvaient n’en faire qu’une bouchée. Il expliquait aussi que des Italiens y ont trouvé un ancêtre du lamantin qui mesurait 3 m de long. Nous avons vu des milliers de chauves-souris 🦇 qui dormaient la tête en bas. C’était super cool. Nous avons visité la grotte pendants trente minutes. Et à la sortie nous avons vu un petit varan – ce gros lézard carnivore, qui était quand même énorme à nos yeux – il mesurait bien un mètre de long.

Une fois de retour à l’hôtel nous avons fait un plouf dans la piscine et mangé un repas en attendant notre chauffeur pour Port Barton. C’est là que nous avons fait la connaissance de Bryan – qui sera notre driver exclusif ensuite sur Palawan. Un monsieur vraiment très sympa et très fiable.
Nous avons roulé 4 h avant d’arriver à Port Barton où nous sommes allés admirer le coucher du soleil. Avant d’aller nous coucher dans un hôtel bien moins classe que la veille, nous avons mangé un repas : j’ai choisi un cordon-bleu, le plat le plus cher… ( à vous je peux avouer qu’il n’était même pas terrible) .

Mercredi 21 : 1re journée Port Barton > Malo

Nous voici dans un petit coin de paradis. Le peu que nous ayons vu de la ville de Port-Barton a suffi pour nous séduire.  C’est un tout petit village où les touristes se mêlent aux locaux. Ici pas de gros hôtels ni de boutiques tape à l’oeil… juste des petites pensions et des échoppes discrètes.
Nous allons d’ailleurs profiter de cette journée pour nous poser et apprécier le cadre paradisiaque du village. Nous nous sommes levés vers 8h et demie (ou plutôt, « nous avons été réveillés par les cris de coqs du village ») et sommes allés manger le petit déjeuner dans le même restaurant que celui dans lequel nous avions mangé la veille (le nom c’est «Bacayan», notre cantine pendant ces 3 jours à Port Barton et sans doute le meilleur rapport qualité/prix du village). Le ventre bien rempli par le pain, les oeufs et le bacon, nous sommes rentrés à l’hôtel chercher le sac d’école.

Une fois équipés, nous nous sommes mis à la recherche d’un endroit idéal pour étudier tout en profitant de la plage. Nous avons vite trouvé cet endroit dans un petit bar sur la plage. Nous avons commandé deux cafés et 2 jus de fruit puis nous nous sommes mis au travail. Une heure et demie plus tard, les verres et les tasses étaient vides et les chaises aussi. Après avoir bien travaillé, nous étions déjà dans l’eau… Je pourrais même pas dire que l’eau était bonne… vous voyez un jacuzi? Eh bien c’est presque pareil, il ne manquait que les bulles! Et encore, si on se met à pe… bon je vais un peu trop loin peut être… Mais c’était indescriptible! En gros, pour faire simple, nous avons passé la journée dans l’eau. Juste une pause déjeuner, et massage pour maman (histoire de finir la journée en beauté nous avons bu un petit coca et une bière sur la plage avec Papa pendant qu’elle se faisait masser). Autant donc vous dire que nous n’avons pas tardé à nous endormir ce soir là…

IMG_6292

Jeudi 22 : A la découverte des fonds marins et des plages cachées autour de Port Barton (Merlin)

Il était une fois une famille de cinq personnes. Ils se sont réveillés quand le réveil a sonné, ils ont pris un petit déjeuner : 2 american breakfasts, 2 european breakfasts et un continental. Ils sont ensuite allés prendre le bateau pour aller faire du snorkeling ; ils ont navigué 20 minutes avant de plonger une première fois sur Twin Reef. Il y avait plein de micro-méduses qui piquent. Ils ont vu plein de coraux des verts, des jaunes, des rouges.
ils sont ensuite repartis à la rencontre de tortues – au bord de l’île d’Inadelan. Il n’y avait qu’une tortue, et elle était assez petite. Rien à voir avec les grandes qu’ils avaient vu auparavant à Gili en Indonésie.

IMG_6379
Ils ont ensuite rejoint l’île de Maxima Paradise. C’était cool d’essayer de pêcher des poissons qui faisaient deux fois la taille d’un têtard. Ils étaient jaunes et noirs.
C’était ensuite l’heure de déjeuner. Ils ont apprécié le repas préparé par l’équipage : du poisson grillé, du riz et des légumes.
Avant de repartir, les enfants ont fait des combats de coq sur les flotteurs du bateau pendant que Malo faisait de la balançoire sur la plage paradisiaque.
Ils ont repris le bateau pour rejoindre Paradise Island  – un paradis un peu moins grand que le précédent; certains ont fait la sieste, d’autres ont continué à pêcher.
Ils sont ensuite repartis pour faire une séance de snorleking et grand bonheur, ils ont découvert leur première famille de poissons clowns dans une anémone.
Après un nouveau petit trajet en bateau, ils ont encore plongé sur un banc de sable au milieu d’un champ d’étoiles de mer.
Juste à côté, il y avait une île minuscule faite de sable, sans arbre… C’était assez marrant cette toute petite île de sable au milieu de la mer.
Ils sont rentrés à l’hôtel prendre une douche froide… mais c’est pas bien grave car à Port Barton l’eau froide n’est pas froide.
Ils ont ensuite retrouvé Bryan le chauffeur qui était de retour à Port Barton avec une autre famille française : la famille Tour. Maxime, c’est le papa, Delphine la maman et les enfants Tom 10 ans, Clara 8 ans et Paulo 2 ans. Ils ont bu un coup ensemble et et ils ont mangé des crêpes.
Ils se sont promis de se revoir dans deux jours à El Nido.

IMG_6438

Vendredi 23 : On resterait bien encore un peu à Port Barton (Yves)

IMG_6436

J’ai beau me creuser les méninges, je n’arrive pas à expliquer pourquoi je suis tombé complètement dingue de Port Barton. Certes l’endroit a des côtés paradisiaques, mais derrière le décor de carte postale, tout n’est pourtant pas aussi féerique qu’il n’y paraît. Pas d’eau chaude, pas de wifi, de l’électricité seulement entre 18 h et minuit, des coqs qui chantent toute la nuit (Saïk a même cru que c’était pour nous alerter de l’arrivée imminente d’un tsunami…), bref quand on aligne tout bout à bout, il semblerait y avoir suffisamment de signaux d’alerte pour classer seulement Port Barton dans la catégorie des endroits sympas pour trois nuits mais pas forcément plus… Et pourtant, ce petit village côtier m’a complètement envoûté. Son atmosphère, sa douceur de vivre, sa plage magnifique, la sympathie de ses habitants, son coucher de soleil, ses routes toutes défoncées… Sans hésiter, mon plus gros coup de cœur depuis notre départ. Si j’avais eu quelques années de moins et si j’avais voyagé en solo, je crois que mon tour du monde se serait d’ailleurs arrêté là. Pour quelques temps du moins… Histoire de voir…

Mais vivre avec des si, c’est le meilleur moyen de passer à côté de l’instant présent. Or cette aventure en famille constitue une aventure unique et géniale. Et les Philippines reste un pays magnifique que l’on n’a pas fini d’explorer.

IMG_6385

Après Port Barton, cap donc sur El Nido, tout au nord de l’île de Palawan. Bryan, notre chauffeur (pour ne pas dire notre nounou, tant il nous chouchoute depuis qu’il nous a pris en mains à Sabang) nous a donné rendez-vous à 7 heures devant notre hôtel. Ce qui correspond environ à 4 heures GMT après le chant du premier coq… Il est pile à l’heure. Comme il y a environ quatre heures de route entre Port Barton et El Nido, nous lui proposons de ne pas partir le ventre vide et d’aller prendre un bon petit déjeuner chez Bacayan, notre cantine depuis trois jours (on vous la recommande vivement si vous passez par là…)  Même si cette dernière ne se trouve qu’à 300 mètres de notre hôtel, Bryan insiste pour nous y déposer avec sa voiture. « Cela nous permettra de prendre la route plus vite », nous dit-il avec un grand sourire que nous n’osons pas contrarier.

Sauf qu’en arrivant là-bas, ce dernier gare sa grosse voiture juste devant la porte d’entrée du restaurant. Certes, nous sommes les premiers clients de la journée, mais on imagine déjà la tête des prochains clients lorsqu’ils vont se rendre compte qu’il est nécessaire de contourner ce gros 4x4Toyota pour accéder au resto. C’est qui ces gros bofs ? On a l’impression d’être une bande de potes de Donald Trump en goguette aux Philippines !!! En fait, on ne fait pas trop les fiers. Du coup, on expédie notre petit dej sur le pouce et on remonte dans notre 4×4 vitesse grand V en marmonnant deux, trois mots en anglais dans notre moustache du style « Make America Great again » histoire d’entretenir le mythe… (PS : je sais, on est vraiment des vicieux)

Il y a quatre heures de route entre Port Barton et El Nido. Entre la circulation, les virages, les nids de poules et les tricycles, nous mesurons le degré de concentration nécessaire à Bryan pour conduire à chaque fois ses clients à bon port. Ce dernier nous concède qu’il lui arrive de temps à autre de faire jusqu’à trois fois au cours de la même journée la route reliant Puerto Princesa et El Nido (chaque trajet dure 6 h). On est loin de la semaine des 35 heures !!!!

Nous arrivons à El Nido en début d’après-midi. Toujours aussi bienveillant, Bryan ne se contente pas de nous déposer à notre hôtel. Il prend encore une heure pour nous aider à organiser nos trois prochains jours à El Nido. Un vrai bonheur !

Sans surprise, l’ambiance ici n’a rien à voir avec la quiétude de Port Barton. Nous sommes dans l’endroit le plus touristique du pays et cela se voit tout de suite. Il y a des tricycles et des scooters dans tous les sens. Une vraie fourmilière. Cela cause aussi pas mal français dans les rues. El Nido a en effet bénéficié d’un incroyable coup de projecteur en France, lorsque les caméras de TF1 s’y sont installées en 2007 pour tourner la saison de Koh Lanta. Depuis ce sont des centaines de touristes français qui déferlent chaque année sur l’île de Palawan.

Et nous comprenons très vite pourquoi. Certes la ville d’El Nido n’a rien d’exceptionnelle avec ses maisons bancales et ses boutiques pour touristes, mais les alentours sont tout simplement à couper le souffle.

Signifiant « nid » en espagnol, El Nido semble prise en étau entre de hautes falaises de calcaire, des pitons rocheux sculptés par 200 millions d’année d’érosion et la baie de Bacuit. Le tout couvert de jungle émeraude et serti de plages de sable blanc. On ne s’attendait pas à trouver des paysages d’une telle splendeur ici. L’endroit est surnommé « la baie d’Along des Philippines », et on comprend vite pourquoi. On a hâte d’être à demain afin de découvrir la beauté de la baie à bord d’une panga, ces petits bateaux locaux ressemblant à des araignées d’eau avec leurs deux flotteurs en bambous.

En attendant, nous décidons d’étirer notre après-midi en rejoignant à pied la plage de Las Cabanas, l’une des plus belles d’El Nido. Il est 16 h 30, lorsque nous y arrivons, mais le soleil tape encore très fort. L’eau tutoie les 30 degrés et les garçons ne sortiront « du bain » qu’une fois la nuit tombée. Ce qui nous permettra de savourer pleinement le coucher le soleil. Dieu que nous nous sentons bien dans ce pays…

fullsizeoutput_2d0c

 

Les photos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s