Une envie d’éléphant à Kalaw…

Les photos

Jeudi 10 mai : En route pour Kalaw (Estelle)

Nous ne passons que 15 jours ici en Birmanie, autant dire que notre temps est compté et que pour l’optimiser on a privilégié les voyages en avion plutôt qu’en bus ou en train à l’intérieur du pays. Après 10 mois de voyage, la perspective de passer la nuit dans le bus ne nous enchante plus non plus beaucoup. Notre budget nous le permet, alors on a booké deux avions internes. Nous voici prêts à embarquer dans le premier ce matin pour rallier Heho, une ville de l’état Shan doté d’un aéroport à mi-chemin entre nos deux prochaines escales : Kalaw et le lac Inle.
On monte dans un avion-taxi avec une carte d’embarquement… écrite à la main. Nos bagages sont acheminés, non pas par un tapis roulant mais par des hommes. Bienvenue sur Air KBZ Myanmar Airline.

IMG_9441
Une grosse demi-heure plus tard et nous arrivons à Heho, dans un tout petit aéroport. Il nous faut ensuite une bonne heure de taxi pour atteindre le village en altitude de Kalaw. La route qui monte de manière assez raide pour rejoindre les 1400 m d’altitude de ce village aux allures népalaises est un chemin en complète construction et rénovation. Les rares engins de travaux publics cèdent le pas aux femmes et enfants qui cassent pierres et cailloux sous un cagniard brûlant. Les hommes préparent le goudron dans des bidons de pétrole ou manient le marteau piqueur sans autre protection que leur longyi  (leur habit traditionnel – une longue jupe) et leurs tongues. C’est désolant.
On pose nos sacs dans un petit hôtel champêtre, à l’abri de l’agitation toute relative du centre ville. L’ambiance bucolique du Morning Glory Inn incite à la paresse. On profite donc des chaises en rotin sous le préau de nos chambres. Les enfants nous rappellent vers 13h qu’il commence à être tard et qu’il faudrait penser à déjeuner.
On descend donc dans le village à pied – même s’il fait chaud, on a bien perdu 5 degrés par rapport à Bagan. C’est appréciable.

Le petit village de Kalaw accueille une grosse communauté de Népalais. On ne connaît pas le pays de l’Himalaya, mais on l’imagine très bien comme ça. On décide donc de manger népalais ce midi. Ce sera dal bhat pour tout le monde (un curry de lentilles avec du riz).

IMG_9443

On rentre ensuite à l’hôtel profiter du jardin et du calme : lecture, repos et jeux d’extérieur pour les gars. Ils ont construit un four à pizza. Ils sont super fiers d’eux mais sont déçus quand on leur annonce qu’on n’y mettra pas le feu :/.. dans la propriété de nos hôtes, à 3 mètres du chalet et qui plus est en fin de saison sèche.
On dîne à l’hôtel après quelques parties acharnées de trou du cul ( il y a longtemps qu’on n’avait pas ressorti le jeu de cartes)… et on s’endort bien vite. Le réveil doit sonner tôt demain.

Vendredi 11 mai : Avec les éléphants (Merlin)

On a commencé par prendre un bon petit dej. Ensuite on a pris un shuttle (une navette en français) pour un camp d’éléphants 🐘. La route a duré une heure à travers les montagnes très vertes. Puis on est arrivé au camp : le Green Hill Valley Elephants Camp.  On nous a expliqué comment il fallait faire pour leur donner à manger et comment il fallait se comporter avec ces géants.
Bah, il ne fallait pas courir et ne pas être derrière eux, sinon ils risquaient de te marcher dessus.
Pour leur donner à manger, on devait mettre les sandwiches dans leur bouche. Mais les citrouilles, ils avaient le droit de les attraper par la trompe.

Puis on est parti leur donner à manger pour de vrai. Au début, je n’y arrivais pas parce que j’avais un peu peur : ils sont tellement grands. Mais au bout d’un moment, j’ai réussi à leur donner un sandwich.

IMG_0727

Après on s’est baigné avec un des cinq éléphants. On lui a fait sa toilette : l’éléphant se couche, on monte sur son dos. Il n’y a que les enfants qui peuvent monter sur son dos. On le lave pendant 10 minutes avec du bois d’acacia puis il repart. Ça ne dure que dix minutes, c’est le temps que l’éléphant peut rester assis. Après il a mal aux jambes. En tout cas, on a tous passé un très bon moment.

IMG_9560

Après le bain, nous avons rencontré le docteur pour éléphants. Il nous a expliqué le cycle des éléphants : il mange une citrouille mais il ne digère pas le pépin. Donc dans ce caca pousse un plant de citrouille.

C’était ensuite l’heure de déjeuner : on mangé un très bon repas.

Après on a fait du papier en caca d’éléphant : c’était bizarre 🤔mais ça a marché. Regardez la vidéo de Saïk !
Puis on est retourné donner à manger aux éléphants. A 15 h, c’était l’heure pour eux de repartir dans la forêt vivre leur vie tranquille. On leur a dit au revoir. On était un peu triste de les quitter.

IMG_9609
Avant de repartir à Kalaw, on a eu bu un coup : j’ai pris un coca ça m’a bien rafraîchi. Nous avons repris la route jusqu’à l’hôtel en repensant aux 5 éléphants. C’était vraiment une journée très cool.

Les photos

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s