L’école en voyage, comment ça s’est passé pour nous ?

Mai 2018 – nous en étions à 10 mois de voyage… et à deux mois du retour.

On a opté pour l’instruction en famille. À nous donc de mener nos enfants sur le chemin du savoir pendant un an.
Nous sommes libres de notre méthode, du volume d’instruction…
À notre retour, les enfants sont susceptibles de se soumettre à un contrôle de connaissances dirigé par l’inspection académique (aux dernières infos les petits – entrant en CE2 et 6e- en seront dispensés mais pas Malo qui devra valider son passage en première).

Notre postula de base :
– Une formation de terrain avec des savoirs pratiques et des connaissances expérimentées en réalité.
– Une vision globale du monde et de sa géographie – chacun des 3 enfants à son échelle construit son schéma de pensée.
– Une expérience des langages différents : ils comprennent et s’expriment désormais en espagnol et parlent espagnol entre eux, et ce bien que nous ayons quitté les régions hispanisantes depuis 4 mois.
Ils saisissent toute l’importance de maîtriser la langue anglaise : universelle.
Et comprennent également que même sans ce lien de la langue, on trouve toujours un moyen de se comprendre : un grand sourire, une main tendue, un merci , gracias, thank you, sala Mat, terimakassi…

Si l’école en voyage ce n’était que ça ce serait chouette….
La réalité :
Ce sont quand même régulièrement des « j’ai pas envie », des moments où on baille aux corneilles : Malo pratique même la méditation devant son livre de maths (!).
On n’en fait déjà pas beaucoup mais c’est toujours trop pour eux… On mise donc sur des temps efficaces et pratiques ( c’est bien plus facile d’écrire pour le blog que de se prêter à l’exercice d’une rédaction hors contexte).

On se passerait tous volontiers de ces temps scolaires mais nous sommes convaincus de leur importance pour ancrer notre voyage dans notre réalité. Ils sont, en plus, des temps importants de pause durant lesquels on lève le pied, on réfléchit.

Après 10 mois et demi de voyage, on peut dire que les enfants ont gagné en autonomie et qu’ils ont intégré la nécessité de ce travail régulier.
Ils sont acteurs de leur réussite… ils pensent désormais à l’année prochaine, l’accession à la classe supérieure…

Ils n’en ont peut-être pas conscience à l’heure actuelle, mais nous, les parents, sommes certains que ce voyage va résonner à jamais dans leurs apprentissages futurs. Ce voyage sera porteur de sens.
Ils garderont, j’espère, à jamais,

la trace du sac à dos sur les épaules ( citation empruntée à Big Flo et Oli, une des découvertes musicales partagées pendant notre aventure)

.

Quant à savoir comment va se passer le retour à la réalité scolaire française… on en reparle à l’automne prochain…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s